Et c’est parti pour le troisième jeu de la série « les jeux solos en confinement ». Un jeu que beaucoup connaissent et que peu seront surpris de voir ici : Wingspan.

 

Wingspan est un jeu de Elizabeth Hargrave. Il est magnifiquement illustré par Ana Maria Martinez Jaramillo, Natalia Rojas et Beth Sobel. Une équipe 100% féminine, donc. Le tout est édité par Stonemaier Games et, en France, par Matagot. Une partie à plusieurs dure environ une heure. En solo, il faut compter une bonne demi-heure.

Il a fait grand bruit au moment de sa sortie, a été nominé pour une kyrielle de récompenses et a remporté le prestigieux Kennerspiel des Jahres en 2019. Bref, ce n’est pas de n’importe quel jeu dont on parle aujourd’hui, mais si je m’attarde peut-être un peu plus que nécessaire sur ce palmarès, c’est aussi parce que c’est la première fois qu’une femme gagne ce prix et il me semble que c’est important de le souligner.

Ceci étant fait, en avant !

Quel est le but du jeu ?

Les joueurs incarnent de grands passionnés d’ornithologie qui cherchent à attirer dans leur réserve naturelle le plus d’espèces d’oiseaux possible. Ils veulent créer le lieu le plus équilibré et le plus propice à leur développement. L’idée est donc pour vous de faire en sorte que votre parc à volatiles soit plus intéressant que celui de vos concurrents.

Pour y parvenir, vous allez accueillir des oiseaux dans les différents habitats disponibles (mare, plaine et forêt), les nourrir à l’aide de diverses ressources et leur permettre de pondre leurs œufs en toute tranquillité. La partie se déroule en 4 manches et à la fin de cette dernière, celui qui a le plus de points l’emporte.

Mise en place pour une partie en Solo

Mise en place pour une partie en Solo

Comment ça marche ?

Wingspan est un jeu de collection, c’est vrai, dans la mesure où vous cherchez à avoir le plus d’oiseaux possible sur votre « tableau ». Mais c’est surtout un jeu de combinaisons et un jeu à moteur. À chaque tour, vous avez une action à choisir parmi quatre :

1.Vous pouvez poser un nouvel oiseau dans votre parc en payant son coût en ressource et, éventuellement, en œuf. C’est l’action la plus simple et la seule qui, la plupart du temps, ne déclenche rien.

La mangeoire est superbe

La mangeoire est superbe

2.Vous pouvez chercher de la nourriture. Vous allez alors récupérer des ressources en fonction de ce qui est disponible à ce moment-là dans la mangeoire. Mais attention : plus vous avez d’oiseaux en FORET, plus cette action sera puissante. De plus, une fois cette dernière effectuée, les pouvoirs de chaque oiseau présent sur cet habitat se déclenchent, dans l’ordre de droite à gauche.

3.Vous pouvez pondre des œufs, c’est-à-dire aller les chercher dans la réserve et les déposer dans les nids des volatiles qui vivent dans votre parc. De la même manière, plus vous avez d’oiseaux en PLAINE, plus cette action sera puissante. Une fois celle-ci faite, les pouvoirs de chaque oiseau présent sur cet habitat se déclenchent, toujours dans l’ordre de droite à gauche.

4.Vous pouvez piocher des cartes. Là aussi, plus vous avez d’oiseaux dans votre MARE, plus cette action sera puissante. Une fois cette action réalisée, les pouvoirs de chaque oiseau présent sur cet habitat se déclenchent, encore dans l’ordre de droite à gauche.

 

L’idée générale est donc, sans rentrer dans les détails, de vous débrouiller pour toujours tirer le maximum d’une action lorsque vous la réalisez. Il est possible de faire des chaînages extraordinaires qui vous permettront de prendre une longueur d’avance sur vos adversaires. À l’inverse, si vous vous retrouvez à en faire une sans en retirer aucun bonus, vous perdez du temps.

Le nombre d’actions est limité et diminue à chaque manche. La première est donc la plus importante ! Si vous êtes en retard à ce moment-là, vous risquez de le payer pendant toute la partie.

En plus de cela, chaque manche a un objectif qui permet de gagner des points supplémentaires en fonction de votre classement.

Chaque carte est une page d'encyclopédie

Chaque carte est une page d’encyclopédie

Je trouve Wingspan très malin. Il n’est pas très difficile à prendre en main, bien au contraire, mais les possibilités de jeu qu’il offre sont très nombreuses. Les cartes sont uniques et vous demandent de constamment adapter vos stratégies si vous voulez profiter au maximum des forces des oiseaux présents dans votre parc.

Il faut cependant garder à l’esprit que ce n’est pas très interactif. Les amateurs de jeux à moteurs tels que Splendor (Marc André – Space Cowboys), Space Explorer (Yuri Zhuravljov – Blam !) ou encore Century (Emerson Matsuuchi – Plan B), s’y retrouveront beaucoup plus que ceux qui préfèrent des jeux où les interactions sont au cœur des mécaniques.

Et le solo, dans tout ça ?

La force du solo découle sans doute de la remarque que je viens de faire. Wingspan n’est pas très interactif, donc jouer en solo ne change pas grand-chose à l’affaire. Vous jouez cette fois-ci seul contre l’Automa, qui est représenté par un paquet de cartes. L’Automa n’a pas de parc. Il ne choisit pas où poser ses oiseaux ou quelle action est la plus optimale en fonction de ce que vous choisissez de faire. Non, il faut plutôt le voir comme un gros rouleau compresseur (surtout si vous jouez contre lui en expert, ce qui est mon cas et mon âme a été brisée) qui aura presque toujours une longueur d’avance sur vous.

La mal incarné, c'est lui

La mal incarné, c’est lui

À son tour, il pioche une carte et réalise l’action indiquée en fonction de la manche en cours. Cela peut-être : récupérer un oiseau au hasard qu’il gardera face cachée, mais qui lui rapportera un nombre de points fixe, collectionner le meilleur oiseau parmi ceux qui correspondent à sa carte bonus, pondre des œufs, piquer des ressources dans la mangeoire ou/et avancer sur l’objectif de la manche.

Tout ça pour dire : ça marche plutôt bien. Il va très vite, le bougre. Et il ne fait pas d’erreurs, lui. Jamais.

Après six parties acharnées, nous sommes actuellement à trois victoires et trois défaites chacun…

J’échafaude déjà des stratégies pour lui rouler dessus lors de notre prochain duel.