Discover: Terres Inconnues est un jeu édité par Fantasy Flight Games pour 1 à 4 joueurs à partir de 12 ans et une durée d’une à deux heures.

Petite présentation

Avec Discover, FFG annonce un jeu d’aventure et de survie unique. Unique car chaque boite présente un mix différent de scénarii, d’aventuriers, de monstres, d’objets et surtout d’environnements. Dans ma boite, par exemple, j’ai le Désert et le Bayou (les autres possibles sont Montagne, Vallée, Île et Terres Arides).

Après avoir regardé quelques vidéos, je décide enfin de me lancer pour une première partie en solo. Le premier scénario se passe dans le désert et dès le départ, je sens que l’eau va être primordiale. Je choisis donc de jouer un moine taoïste: sa capacité de se soigner de la déshydratation va certainement s’avérer utile.

De la partie

Mise en place du premier scénario

Et c’est parti! Je me réveille sous le soleil accablant du désert sans me souvenir de comment j’ai pu arriver ici. Tout près, un message récent m’informe que son auteur est parti à la recherche d’un moyen de retourner à la civilisation. Je décide donc d’aller explorer les alentours dans l’espoir de découvrir une source d’eau ou des traces de mon prédécesseur. Malheureusement, je ne découvre rien d’intéressant si ce n’est un peu de nourriture. Je dois m’éloigner plus du camp si je veux trouver un indice. La nuit, j’entends les bêtes rôder autour mais jusqu’à présent elles n’ont pas attaqué.
Enfin, un matin, je découvre une grotte et un cadavre. C’est l’homme qui avait laissé le mot au campement. Sur lui, je découvre un journal où il expose son plan: Il a domestiqué un chameau sauvage et comptait le charger en provision. Je trouve facilement la bête mais il me faut encore trouver suffisamment d’eau si je veux traverser cette fournaise. La fatigue, la faim et la soif me tenaillent, cependant je continue à explorer la région. Tristement, une rencontre avec un vipère du désert me sera fatale. Au moins, mon trépas sera plus rapide que de mourir de soif.

Résumé des règles

Fin de partie !

Vous l’avez compris, cette première partie n’est qu’un demi succès. J’ai pu réussir les 2 premières étapes du scénario mais l’échec à trouver un source d’eau et un équipement efficace pour me défendre scella mon destin.
Du côté des règles, Discover se veut simple: il y a une dizaine d’actions possible et toutes coûtent (généralement) un point d’endurance à votre personnage. Le jour, on peut, au choix, se déplacer, explorer une tuile cachée adjacente, enquêter sur un site découvert, récolter une ressource, fabriquer un objet, se reposer (pour se soigner), échanger avec un autre personnage, cuire de la nourriture, rallumer un feu ou utiliser une carte; les quatre premières étant celles que l’on utilise le plus. La nuit, une carte ‘Nuit’ est tirée et ses différents effets sont résolus: consommation de nourriture, d’eau, récupération de la fatigue et éventuellement déplacement et apparition des monstres.
Si on croise un monstre, il faudra l’affronter. Là encore, c’est simple: ils ont deux statistiques, leur attaque et leur défense. Le combat se résout en lançant deux dés: si le dé gris est supérieur ou égal à la défense, il subit une blessure. Si le dé rouge est supérieur ou égal à son attaque, on subit une blessure. En parlant de blessures, un personnage peut en subir de types différents: Inanition (faim), déshydratation, maladie/poison et physique. Les trois premières peuvent être soignées avec respectivement de la nourriture, de l’eau et des médicaments; la quatrième est définitive. Si vous cumulez quatre blessures, c’est la mort.
Lorsque l’on explore un site, on tire une carte exploration correspondant au numéro du site et on suit les instructions. Parfois, certains objets trouvés en route pourront modifier ces instructions et vous faire découvrir de nouvelles options.

En conclusion

En bref, Discover: Terres Inconnues rend bien l’ambiance de survie et d’exploration dans une atmosphère scénarisée. Il faudra certainement plusieurs parties pour terminer un scénario ce qui lui donne une bonne durée de vie.. Et même en réussissant, qui vous dit qu’il n’y avait pas une autre possibilité de s’en sortir (spoiler: c’est le cas dans la partie que j’ai jouée)? Chaque aventurier apporte aussi ses particularités.
Les petits défauts sont un temps de mise en place important (comptez 20 bonnes minutes) à devoir trier les pions, placer les tuiles et choisir son personnage et une durée de partie élevée (2 heures minimum, mise en place comprise).
Après cette première partie en solo, j’en ai joué une nouvelle à deux et le plaisir a encore été au rendez-vous. Même si je savais ce qu’il fallait faire, encore fallait-il trouver où. Par ailleurs, il vaut mieux coopérer si on veut espérer survivre suffisamment longtemps pour s’en sortir même si le jeu ne nous y oblige pas.
Le côté jeu ‘unique’ est intéressant mais pas essentiel. Il y a déjà bien à faire avec une boite. Dans l’idéal, si on a des amis qui en ont un exemplaire, on peut les échanger pour découvrir d’autres décors et aventures.

J’espère vous avoir donné envie de jeter un œil sur ce jeu (au pire en location à l’annexe) et vous donne rendez-vous bientôt pour une nouvelle découverte !

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •